Interview du Studio Colibri

Interview Anthony Barbarich / Studio Colibri from Média Animation asbl on Vimeo.

Anthony Barbarich est fondateur de l’agence web Studio Colibri, spécialisée dans la réalisation de site web éco-responsables, qui génèrent le moins de trafic web possible et donc le moins d’énergie.

— 

Votre démarche est intéressante : vous ne voulez pas faire porter le poids de la responsabilité environnementale du digital sur le consommateur, mais sur les propriétaires de site Internet.

Les agences de création de sites Internet et d’applications ont un plus grand rôle à jouer que les citoyens. On ne veut pas être moralisateur.

Vous proposez à vos clients des sites plus légers, qu’est-ce que cela signifie ?

C’est très simple. Ce qui pèse lourd, ce sont les ressources utilisées : les images, les vidéos, les illustrations et autres médias. On prend toutes ces ressources et on a développé un langage pour les alléger de manière automatique. Je vais prendre un exemple tout simple : si vous consultez un site sur votre smartphone, le script que nous avons développé va redimensionner la photo du site original pour ne pas la faire apparaître en haute définition comme si vous consultiez le site sur un écran d’ordinateur. C’est l’exemple typique.

Cela permet quel genre de réduction du « poids » d’une page ?

Il faut savoir qu’il y a environ un milliard de pages web, dont 90% ne sont pas optimisées. La page web moyenne pèse 4 à 5 mégaoctets et nous faisons des sites avec des pages de 100 kilooctets, on divise par 40 ou 50 le poids moyen d’une page. C’est à la fois significatif et bien peu, mais comme le colibri : si tout le monde faisait son petit effort, on arriverait à de grandes choses.

Diminuer le poids de son site présente un argument économique pour un propriétaire de site ?

Il utilise moins de bande-passante mais pas seulement : un site léger va être beaucoup mieux référencé que Google qui préfère les sites qui s’affichent rapidement pour le consommateur. C’est donc un véritable argument marketing.

Quels conseils donnerais-tu aux usagers du web pour diminuer leur empreinte environnementale ?

C’est du bon sens : au lieu de faire une recherche Google systématiquement pour aller sur un site que vous consultez régulièrement, tapez directement l’adresse du site dans votre navigateur, cela fait des requêtes en moins. Supprimez vos emails de vos archives, cela fait tourner des data centers, donc des machines. A la limite, quand je vois sur certains emails la mention « n’imprimez pas ce mail, respectez l’environnement », je me demande si l’impression du mail sur papier puis sa suppression du serveur ne serait pas plus bénéfique pour l’environnement ! Quand vous regardez Netflix ou autre, ne pas choisir systématiquement le visionnage en haute définition. Ne pas non plus laisser tourner les vidéos suggérées sur Facebook ou YouTube après avoir regardé celle qui vous intéressait.

Infos : https://www.studiocolibri.be/

Organisateurs

Soutiens

  • FWB
  • FWB
  • B-bico